Investissements:

La Région Moyen-Orient Afrique du Nord et Turquie

Une région riche en possibilités

Avec notre longue tradition d’encouragement et d’entretien des relations dans les communautés que nous desservons, Abdul Latif Jameel est un partenaire respecté et un conseiller écouté dans la région Moyen-Orient Afrique du Nord et Turquie (MENAT).

Proclamée « passerelle entre l’Orient et l’Occident » depuis des milliers d’années, la région MENAT se trouve aujourd’hui à l’épicentre géographique des voyages internationaux, du tourisme et, bien sûr, du commerce global. Riches en possibilités et stimulés par l’investissement, avec des populations toujours plus ambitieuses et connectées, les pays de la région MENAT et leurs gouvernements se développent et se modernisent à un rythme soutenu.

Ensemble, nous pouvons libérer ce potentiel excitant et bâtir un avenir encore meilleur pour l’une des régions les plus passionnantes du monde.

Dollar
US$ 3.5tn+

le PIB cumulé de 16 des pays de la région 'MENAT' World Bank/IMF Data

Six People Icon
406m+

la population cumulée de 16 des pays de la région 'MENAT' World Bank/IMF Data

"Au cœur des marchés les plus enthousiasmants du monde. "

Rif Abou Richeh
Vice-président d’Abdul Latif Jameel International

“ Les stratégies dans les [MENA] doivent se concentrer ... sur le développement d’un secteur privé compétitif, qui peut offrir des opportunités économiques correspondant aux aspirations des peuples.”

'Opportunities and Challenges in the MENA Region' - A O’Sullivan, M Rey & J Mendez

Organisation de la coopération et du développement économique (OCDE)

 

Two Men One With Tie
+68%

population de moins de 25 ans de 16 pays MENAT Données de la Banque mondiale/FMI 2016

Handshake
Nous identifions une foule d’opportunités dans la région MENAT. Les citoyens de ces pays ont en commun une aspiration à la réussite et, même si certaines nations ont des défis à surmonter, ils accueillent tous les partenaires à même de les faire progresser.

Zoom sur les nouvelles opportunités

Le FMI a récemment appelé de ses vœux un meilleur accès au financement pour servir de catalyseur à l’entrepreneuriat et l’investissement privé dans la région Moyen-Orient Afrique du Nord et Turquie.

Nous sommes déjà implantés sur place, et bénéficions d’une profonde connaissance des marchés et des biens prêts à être déployés.

Nos liens forts avec les gouvernements, les institutions financières et les marques partenaires nous donnent une position unique pour faire les bonnes présentations et relier les bonnes personnes entre elles.

Émirats Arabes Unis

Les Émirats Arabes Unis forment un centre commercial desservant l’ensemble du Moyen-Orient, l’Afrique et l’Asie du Sud, dont l’économie est internationalement compétitive et diversifiée. Dubaï joue, en particulier, un rôle central comme pôle commercial, logistique et touristique régional.

Les sept Émirats qui constituent les É.A.U. disposent autant de vastes ressources naturelles que de secteurs financiers solides, contribuant à un important PIB annuel, soutenu lui-même par une vision gouvernementale visant à créer un environnement pro-affaires et à contribuer au développement durable du pays, ainsi qu’à l’établissement d’un environnement réglementaire, au commerce extérieur et aux politiques d’investissement pour soutenir l’ensemble. Dubaï est une ville de commerce et de tourisme, disposant de plans visant à en faire un pôle culturel dans la région et également une « ville intelligente » par le biais d’une connectivité numérique étendue.

En 2013, l’organisation d’Expo 2020 a été attribuée à l’Émirat de Dubaï, la première édition des Expositions universelles à se tenir au Moyen-Orient. Conformément à l’esprit entrepreneurial et pionnier des É.A.U., le thème retenu pour l’Expo 2020 est « Connecter les esprits, Construire le futur » ; la manifestation devrait générer de nombreuses retombées économiques pour la région.

Dans le rapport 2016 de la Banque mondiale sur la « facilité à faire des affaires », les É.A.U. occupent le premier rang, pour les pays arabes, pour la troisième année consécutive et 26ème parmi les 190 pays classés, gagnant ainsi une place. 

Abdul Latif Jameel International, basée dans l’Émirat de Dubaï aux Émirats Arabes Unis, coordonne les activités du groupe sur un grand nombre de marchés étrangers.

Dollar
US$ 370bn+

PIB, Données 2015 de la Banque mondiale

Barchart
2.3%

croissance du PIB prévue Données 2016 de la Banque mondiale

" Notre vision est que nous sommes en train de devenir l’un des pays les mieux à même de fournir des services de qualité, de favoriser les esprits créatifs, de développer des talents nationaux, d’élaborer des solutions innovantes et de suivre les meilleures pratiques internationales."

SA Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum
Vice-Président et Premier Ministre des É.A.U. et Souverain de Dubaï

Turquie

Positionnée à la confluence de deux continents et bénéficiant d’un accès à un marché de 1,6 milliards de consommateurs en Europe, en Eurasie, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, la Turquie est à nos yeux l’une des économies les plus dynamiques et les plus intéressantes de la région Moyen-Orient Afrique du Nord et Turquie.

La Turquie est la 18ème puissance économique mondiale avec une importante population : 78 millions d’habitants, jeunes, dynamiques, instruits, connectés et multiculturels, dont 42 % sont âgés de moins de 25 ans.

Ce large marché intérieur prometteur compte 48,6 millions abonnés internet à haut débit et 73,6 millions abonnés de téléphone mobile, ainsi que 58 millions utilisateurs de carte de crédit en 2015.  Sa position géographique l’a également vu transiter 181 millions de passagers de compagnies aériennes en 2015.  La Turquie a signé un accord d’union douanière avec l’UE en 1996 et en 2015, a été le 2ème pays le plus réformateur dans l’OCDE en ce qui concerne ses restrictions, datant de 1997, sur les investissements étrangers directs (OECD FDI Regulatory Restrictiveness Index 1997-2015).

ALJ Holding AŞ, société affiliée à Abdul Latif Jameel, exerce des activités en Turquie depuis 1998, à partir de ses bureaux d’Istanbul.

 

Barchart
3.0%

croissance projetée du PIB Données 2017 de la Banque mondiale

Dollar
US$ 717bn+

PIB, Données 2015 de la Banque mondiale

"En Turquie, il est projeté que la croissance devrait récupérer jusqu’à 3,0 % en 2017 et 3,6 %, en moyenne, en 2018 et 2019, aidée par une confiance accrue."

Banque mondiale, 2017

Maroc

L’un des pays les plus stables de la région MENAT, le Maroc est bien placé pour servir de lien entre les Amériques et l’Europe.

Poursuivant sa simplification des procédures administratives pour les entreprises et renforçant le cadre réglementaire commercial afin d’améliorer la transparence, le pays a lancé un certain nombre de plans de secteur industriel afin de favoriser une croissance économique durable. Cette réforme est marquée par une approche novatrice en matière de partenariat public-privé, avec une plus grande participation du secteur privé dans le financement et les politiques de développement industriel. Ces stratégies sont conçues afin d’accélérer le développement des secteurs clés, incluant l’agriculture, la pêche, l’exploitation minière, les énergies renouvelables, la logistique, ainsi que les secteurs automobile, aéronautique et des services à valeur ajoutée élevée.

Avec une économie forte et un environnement favorable aux entreprises ainsi qu’une politique tournée vers les énergies renouvelables, elle offre un certain nombre d’opportunités pour les entreprises.

 

Dollar
US$ 100bn+

PIB, Données 2015 de la Banque mondiale

Barchart
4.0%

croissance projetée du PIB Données 2017 de la Banque mondiale

“Le pays se sert de sa capacité d’innovation afin d’établir un écosystème économique visant entrepreneuriat. Le Maroc a accompli des progrès significatifs en matière d’innovation et de technologies. . . L’entrepreneuriat continue de représenter un énorme potentiel pour le futur. ”

Global Entrepreneurship and Development Institute (GEDI) Index 2017

Algérie

Riche en ressources naturelles et économiquement stable, l’Algérie est le quatrième producteur africain de pétrole brut et elle abrite la troisième plus grande réserve de gaz naturel au monde.

Avec 3 000 heures d’ensoleillement par an, elle connaît également une diversification dans les énergies renouvelables. Ses revenus d’exportation élevés créent une relative stabilité macroéconomique et elle continue de développer un climat économique favorable, gagnant sept places dans le rapport 2017 de la Banque mondiale sur la « Facilité à faire des affaires ».   L’Algérie a conclu une série d’accords d’investissements importants avec d’autres pays MENAT en 2016, et il existe un certain nombre d’initiatives de développement récentes dans les domaines du transport et des infrastructures.

Dollar
US$ 166bn+

PIB, Données 2015 de la Banque mondiale

Barchart
2.9%

croissance projetée du PIB Données 2017 de la Banque mondiale

Algeria: the world’s third largest reserve of natural gas - Abdul Latif Jameel®

Égypte

L’Égypte a la plus grande population et l’une des plus grandes économies de la région des MENAT.

Sa bourse cote plus de 600 entreprises et, malgré les changements politiques récents, le pays investit dans des projets d’infrastructure et encourage les investissements étrangers.

Le pays a récemment adopté un plan de réforme audacieux avec trois piliers de réforme économique principaux, attirant les IED et l’attention des investisseurs, et s’orientant vers la viabilité fiscale, la réduction du risque économique et une confiance accrue des investisseurs. 

Dollar
US$ 330bn+

PIB, Données 2015 de la Banque mondiale

Barchart
4.4%

croissance projetée du PIB Données 2017 de la Banque mondiale

Foreign investment in Egypt - Abdul Latif Jameel®

Bahreïn

L’un des pôles financiers leaders de la région MENAT.

Bahreïn a gagné, au cours de plusieurs décennies, une réputation d’économie moderne et internationale, disposant d’une main-d’œuvre qualifiée et d’un environnement économique, offrant 100 % de propriété étrangère des actifs d’entreprise et immobiliers, dans la plupart des secteurs.

Les services financiers, en particulier, ont prospéré pendant plus de 40 ans et le pays a été jugé comme le marché financier le plus sophistiqué du Golfe dans le « World Economic Forum Global Competitiveness Report 2016 ». Le secteur bancaire constitue le secteur le plus important et connaît une expansion rapide. Le développement infrastructurel accru dans l’ensemble de la région crée un besoin de financements et de produits de prêt structurés, et les possibilités de financement commerciales s’accroissent avec l’intégration du CCG aux marchés mondiaux. Le Global Entrepreneurship Index 2017 l’a vu se classer 34ème sur 137 pays à l’échelle mondiale, et 5ème pour la région MENAT.

Dollar
US$ 31bn+

PIB, Données 2015 de la Banque mondiale

Barchart
1.8%

croissance projetée du PIB Données 2017 de la Banque mondiale

Bahrain: One of MENAT’s leading financial hub - Abdul Latif Jameel®

Jordanie

La Jordanie est bien positionnée comme pôle de transport au Moyen-Orient.

La Jordanie gagne en popularité comme pôle d’investissement avec son unique combinaison d’attributs, créant un environnement attractif pour les entreprises et les investissements d’affaires étrangers. 

Stratégiquement située à la convergence de l’Europe, l’Asie et l’Afrique, c’est une plaque tournante du transport au Moyen-Orient, avec accès à la Mer Rouge grâce au port d’Aqaba.  Elle bénéficie d’un environnement politique stable, d’une main-d’œuvre qualifiée et est fermement engagée dans le développement du secteur privé, y compris de « zones franches », ainsi que des incitatifs de façon à promouvoir les investissements étrangers.  Elle connaît une économie de marché libre avec des politiques fondées sur une approche orientée vers l’extérieur, menée par le secteur privé. Conjointement à des avancées significatives des réformes structurelles et légales, les conditions sont réunies pour créer un climat d’investissement attractif.

Dollar
US$ 37bn+

PIB, Données 2015 de la Banque mondiale

Barchart
2.6%

croissance projetée du PIB Données 2017 de la Banque mondiale

Foreign business and investment in Jordan - Abdul Latif Jameel®

Koweït

L’économie solide et stable du Koweït connaît une politique commerciale relativement libérale.

Le Koweït a toujours été un pays ouvert aux investissements étrangers – The Kuwait Investment Authority est le plus ancien fonds souverain du monde traçant ses racines à 1953, et le gouvernement koweïtien est disposé à diversifier son économie et a lancé une politique d’ouverture aux investissements étrangers. Aujourd’hui, la propriété étrangère à 100 %, l’ouverture des marchés pour le commerce extérieur et les incitations à l’investissement direct étranger, ainsi que les vastes réserves hydrocarbures, aident à parvenir à l’un des PIB par habitant les plus élevés au monde, pour une population de jeunes consommateurs connectés.

Dollar
US$ 114bn+

croissance projetée du PIB Données 2017 de la Banque mondiale

Barchart
2.4%

PIB, Données 2015 de la Banque mondiale

Foreign investment in Kuwait - Abdul Latif Jameel®

Liban

Le Liban dispose d’une main d’œuvre polyvalente, toujours bien classée dans le monde pour la qualité de son éducation.

Avec une position non interventionniste concernant les investissements privés, le Liban offre l’un des climats d’investissement les plus libéraux de la région, encourageant la concurrence de marché libre et la poursuite du développement du secteur privé. Le taux faible d’imposition des sociétés et régimes d’imposition compétitifs, les traités d’investissement bilatéraux, les nombreux accords de libre-échange et un cadre réglementaire qui créent la transparence sont aussi des facteurs déterminants servant à encourager les investissements étrangers pour un total de 2,34 milliards de dollars en 2015, selon le World Investment Report 2016 de la CNUCED. Plus de 68 % des projets d’investissement en 2015 ont concerné les secteurs des services, du commerce/de la vente au détail et de l’industrie.

Dollar
US$ 47bn+

PIB, Données 2015 de la Banque mondiale

Barchart
2.2%

croissance projetée du PIB Données 2017 de la Banque mondiale

Investment opportunities in Lebanon - Abdul Latif Jameel®

Oman

Oman, riche en pétrole, développe l’investissement dans ses industries non-pétrolières, notamment l’éducation, la santé et les TIC.

Un des moteurs principaux dans les plans du gouvernement est la volonté de diversifier l’économie et créer de la croissance ainsi que des opportunités d’investissement, et permet d’établir une solide infrastructure de base.  Presque 20 milliards de dollars ont été affectés entre 2011 et 2015 pour développer l’infrastructure de transport, renforcer les secteurs du commerce, de la logistique et du tourisme, à des fins de croissance et d’investissement. Le PIB d’OMAN a connu une croissance positive, et la croissance prévue entre 2014 et 2019 est d’approximativement 4 %. Aujourd’hui, les lois régissant l’investissement à Oman permettent désormais une participation étrangère de 70 % dans les entreprises, ainsi que diverses exemptions fiscales. Cette participation atteint les 100 % dans les zones franches spéciales. D’ici à 2020, le pays vise une croissance de 16 % de part de contribution au PIB hors hydrocarbures.

Dollar
US$ 69bn+

PIB, Données 2015 de la Banque mondiale

Barchart
2.9%

croissance projetée du PIB Données 2017 de la Banque mondiale

Investment opportunities in Oman - Abdul Latif Jameel®

Irak

Une économie destinée à connaître une résurgence potentielle, abondante en individus instruits et talentueux disponibles, et disposant d’un environnement fiscal favorable aux affaires, l’Irak a beaucoup à offrir.

Il existe de nombreuses opportunités d’investissements nouveaux ou de réhabilitation à travers les secteurs de l’économie irakienne. Le gouvernement irakien a identifié des centaines d’opportunités potentielles dans des secteurs clés, incluant la construction, l’industrie manufacturière, l’agriculture, le tourisme, le logement, les télécommunications et la santé.

 

Dollar
US$ 180+ bn

PIB, Données 2015 de la Banque mondiale

Barchart
7.2 %

croissance projetée du PIB Données 2016 de la Banque mondiale

Investment opportunities in Iraq - Abdul Latif Jameel®

Sources:

  • Rapports de la Banque mondiale
  • Rapports du FMI
  • Rapports de l’OCDE
  • Rapport sur la compétitivité mondiale du Forum économique mondial
  • Rapport sur l’investissement dans le monde de la CNUCED
  • Global Entrepreneurship and Development Institute (GEDI)
  • Départements d’investissement de gouvernements nationaux (divers)